Le kundalini yoga est un art alchimique. Il traite de l'énergie kundalini, l'effervescence fertile et créative de l'univers, et du principe de son extraction chez l'individu, sève vitale aux propriétés exquises.

Le culte de cette énergie, potentialité de toutes les arborescences possibles, est présent dans le shaktisme, dédié à la déesse Shakti: l'accoucheuse de l'univers, la mère divine, la puissance de la fécondité.

Kundalini, de son étymologie la lovée, l'annelée, est formulée parfois poétiquement par boucle de cheveu de la bien-aimée.

Cette métaphore évoque l'ondulation vivante et vibrante de la chevelure de la déesse Shakti, chevelure déployée à l'infini, tissage vibratoire qui construit l'univers tout entier. Kundalini est le pouvoir de création.

"La Shakti est la cause de tous les êtres". (Bhavana Upanishad)

Ainsi, kundalini est la grande créatrice de l'univers, elle est l'allumeuse des mondes. Par son imaginaire elle invente la multitude des formes, des étoiles jusqu'aux insectes.

"En son ventre gisent le soleil, la lune, les constellations (...)" . (Kundalinivijnanarahasya)

Aussi, kundalini est la grande destructrice de l'univers. Elle est la grande dévoreuse. Par sa puissance d'anéantissement elle permet la régénération perpétuelle du cosmos.

Dans le corps humain kundalini apparaît comme un réservoir d'énergie aux propriétés créatives.

Germe de tous les possibles, elle précède toute forme de créativité. De la procréation à l'expression de l'imaginaire, aux mouvements du souffle et de la parole, aux élans des aspirations les plus hautes, l'expression qu'elle prend dépend de la qualité de conscience que l'on a de celle-ci.

Globalement, le kundalini yoga est l'acte de faire converger les éléments dispersés de la conscience ordinaire dans l'unité de la vibration originelle.

kundalini black.jpg

Kundalini est parfois symbolisée par une spirale enroulée trois fois et demi sur elle même. Si les trois premières boucles de la spirale involuée rappellent les égarements de l'individu dans les trois états fondamentaux de la conscience que sont la veille, le rêve et le sommeil profond, la demi boucle restante promet la possibilité d'un quatrième état: celui de la conscience réconciliatrice, l'unité.

"En son sein règne l’Éveilleuse de la connaissance éternelle.

Elle est la créatrice merveilleusement habile, plus subtile que le subtil.

Elle est le réceptacle de ce flot continu d'ambroisie qui s'écoule de l’Éternelle Félicité.

Par son rayonnement cet Univers tout entier est illuminé." (Shat Chakra Nirupana.)